Bienvenue chez Kaz’Avenir !

Bienvenue chez Kaz’Avenir !

Kaz’Avenir, association loi 1901, a vu le jour à Cayenne en 2020 grâce à une équipe d’une dizaine de bénévoles qui ont déjà longtemps œuvré en faveur des personnes LGBT+ de Guyane et de l’hexagone.
Pour en savoir plus sur nous, cliquez sur notre symbole, l’ibis Arc-en-Ciel !

Kaz’Avenir est un projet innovant, aussi bien pour la Guyane que sur la thématique !

En France, le tissu associatif LGBT+ reste essentiellement composé de petites associations qui agissent sur un besoin très spécifique.
Elles n’en sont pas moins utiles car ces associations sont présentes partout en France hexagonale.
En Guyane, toutes ces associations n’existent pas.
Pourtant, les besoins y sont bien présents !

L’association souhaite être un acteur central dans la lutte contre les LGBTphobies, dans l’aide, l’écoute et l’accompagnement de ce public dans toute la diversité qu’il comporte, y compris sur la thématique de la diversité sociale et culturelle.

Diversité . Inclusion . Solidarité

Notre devise !


Kaz’Avenir est auprès des personnes LGBT+ de Guyane !

Au-delà des nombreuses richesses dont notre territoire bénéficie, nous devons prendre en compte les souffrances que nous pouvons rencontrer sur le terrain.

En Guyane, les personnes LGBT+ souffrent particulièrement :

  • Elles vivent souvent cachées et se construisent une double vie pour ne pas être reniées par leur famille et par leurs proches.
  • La jeunesse LGBT+ guyanaise préfère souvent choisir, à contre-cœur, une fuite vers l’Hexagone sous prétexte de poursuivre leurs études plus facilement, etc… Quand elle ne fuit pas, elle doit parfois choisir entre se cacher ou supporter le rejet familial et social.
  • Aucun lieu d’écoute véritablement développé n’est accessible pour le tout public. De plus, de nombreuses personnes sont en questionnement sur leur orientation sexuelle, sentimentale et identitaire.
  • La population transgenre est totalement absente des radars alors qu’elle y est bien présente et souffre de discrimination et d’une impossibilité d’accès à une prise en charge de qualité si elle souhaite entamer une transition physique.
  • De nombreuses personnes LGBT+ présentes en Guyane sont étrangères et ont fui leur pays en raison des persécutions qu’y subissent ces populations, comme au Guyana où l’homosexualité est passible de la prison à perpétuité. Une grande partie d’entre eux n’ont pas accès au Droit, ont eu recours à la prostitution de subsistance ou ont eu des propositions d’hébergement en échange de services sexuels.
  • On note l’absence de sensibilisations continues et d’une communication forte sur cette thématique venant de l’Etat et des collectivités locales.
  • Ces personnes sont invisibles ou peu visibles dans le paysage guyanais. Les personnes LGBT+ portent souvent le tabou, la honte familiale, le regard négatif de la population, des employeurs.

Les problématiques sociales, d’accès aux droits, en santé et santé mentale de ce public sont très diverses et larges, comme : 

  • L’isolement.
  • La précarité.
  • Le mal-être.
  • La dépression.
  • L’anxiété.
  • L’homophobie intériorisée.
  • L’état de stress post-traumatique.
  • Les troubles de la personnalité.
  • L’addiction.  
  • La séropositivité.
  • Thérapies de conversion par certaines structures religieuses.

Les besoins de ce public sont donc généralement très grands : 

  • L’acceptation de soi.
  • Le soutien psychologique, l’écoute.
  • L’accompagnement vers l’émancipation sociale.
  • L’accès aux droits (social, santé, séjour, bancaire, juridique).
  • L’accès à l’emploi et à la formation.
  • L’accès au logement.
  • L’apprentissage de la langue française.
  • L’éducation aux codes socio-culturels du territoire.
  • etc…

C’est pour ces raisons que nous, Membres de Kaz’Avenir, avons souhaité être mobilisé.e.s ensemble pour un Guyane inclusive et exemplaire en matière de lutte contre toute forme de discrimination !

L’équipe Kaz’Avenir.